Español | English | français
 

Les économistes adoptent des consignes relatives au conflit d’intérêts

Comment éviter les conflits d’intérêts dans la recherche ? L’association américaine American Economic Association a élaboré pour cela des consignes précises : une bonne avancée et un bon texte de référence, mais ne s’appliquant qu’aux articles publiés dans les revues de l’AEA. Comment les généraliser dans l’univers des chercheurs ?

Photo par Cindy Seigle


Information proposée par Cécile Sabourin.

L’association américaine d’économistes, American Economic Association (AEA), a répondu aux critiques selon lesquelles certains économistes étaient trop proches du monde des affaires ou du gouvernement par sa publication d’un nouvel ensemble de consignes début janvier 2012, à l’occasion de sa rencontre annuelle à Chicago. Le texte vise à inviter les chercheurs à révéler les sources de soutien de leurs investigations lorsqu’ils ou elles publient dans les revues de l’AEA. Les nouvelles consignes furent approuvées par le comité exécutif. « Tout article soumis devra expliciter les sources de soutien financier pour les recherches qu’il décrit. S’il n’y a aucun soutien financier, il faudra le signaler », selon un des nouveaux principes. Un autre principe demande aux auteurs d’ « identifier chaque partie prenante dont il ou elle a reçu un soutien financier significatif, d’un montant d’au moins 10 000 $ au cours des trois années précédentes, sous forme d’honoraires de consultant, traitements, dons ou autres. » Cette obligation de divulgation comprend également les soutiens en nature, tel qu’une « fourniture d’accès aux données ». Ces compléments arrivent après des années d’introspection réalisée par des économistes suite à la crise financière de 2008.

Cliquez ici pour en savoir plus avec les liens (en anglais).

Date de publication: 11 avril 2012
Réagir à cet article

Réagir à cet article

Les autres articles du réseau
Aviso legal y créditos | Mapa del sitio | Fóro público | Seguir la vida del sitio RSS 2.0