English | français | Español
 

La responsabilité des éducateurs à l’environnement au temps du changement climatique


par Yolanda Ziaka

Face à l’ampleur de la crise environnementale globale actuelle, du fait – en particulier – de la question majeure du changement climatique, l’Éducation à l’environnement fait aujourd’hui partie intégrante de toute politique d’environnement. Comment les éducateurs se situent-ils face à ce débat ? Voici le projet d’analyse mis en œuvre par le réseau « Éducation à l’environnement »…

Photo : Global warming/cooling par Truthout.org


1. L’Education à l’Environnement : une définition

Par Éducation à l’Environnement (EE) nous entendons (suivant en cela la première définition de ce champ par l’UNESCO en 1975) une intervention pédagogique et éducative, ayant comme objet les problèmes d’environnement et de gestion des ressources et comme objectif une acquisition de connaissances et compétences, un changement d’attitudes et de comportements, en vue d’une action civique en faveur de l’environnement. Face à l’ampleur de la crise environnementale globale actuelle, du fait – en particulier – de la question majeure du changement climatique, l’EE fait aujourd’hui partie intégrante de toute politique d’environnement. Du fait de la complexité inhérente des questions environnementales, communiquer sur l’environnement oblige à se référer :

  • à des questions de gouvernance : « les règles de gestion de la maison commune au moment où la maison commune devient la planète » ;
  • à des questions d’une éthique globale : « notre responsabilité, en tant que citoyens de la planète, à l’égard des autres groupes sociaux, des générations futures et de la vie sur terre ».

2. Notre projet

Notre projet consiste dans une analyse critique des grandes lignes d’évolution de l’EE entre le Sommet de Rio en 1992 et « Rio+20 » et des tendances actuelles, en vue de la notion clé de la « responsabilité » des éducateurs / communicateurs en environnement et en liaison avec le projet d’une Déclaration des Responsabilités Universelles. Cette analyse se réalise avec le soutien d’un réseau d’éducateurs ayant une expérience longue dans le domaine, en provenance de plusieurs aires géographiques du monde. Notre objectif est d’aboutir à la formulation de propositions sur les orientations nécessaires de l’EE face aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques actuels. Le document collectif issu de ce travail sera soumis à débat lors de la conférence de la société civile, événement parallèle à la conférence « Rio+20 » en 2012.

3. L’enjeu majeur de l’Éducation à l’Environnement dans la perspective de « Rio+20 »

Lors de la Conférence des Nations Unies à Rio, en 1992, le “Plan d’Action 21” qui y avait été adopté, concevait pour la première fois l’EE comme une éducation « au service de l’objectif du développement durable ». A partir de 1997, date de la Conférence internationale de l’UNESCO “Environnement et société”, l’EE est définitivement remplacée, dans les textes officiels par l’Éducation pour le Développement Durable (EDD). Or, le concept du “développement durable” est contesté par plusieurs penseurs de portée internationale, en tant qu’une reformulation déguisée du vieil objectif de la croissance économique à tout prix – même si l’on se réfère désormais à une croissance « verte » – à l’origine de la crise profonde actuelle des rapports entre l’humanité et la biosphère. Le constat que nous partageons avec ce courant de pensée est que : « notre système actuel est fondé sur l’équilibre de la bicyclette : cet équilibre ne se trouve que dans le mouvement, dans la croissance de la consommation, notamment d’énergie et de ressources naturelles, en contradiction flagrante avec la finitude de la biosphère » [1].


Photos : Global Warming 1/2 et 2/2 par LamaZone

La question clé de que nous nous posons alors est : Comment les éducateurs se situent-ils face à ce débat ? Il est évident que chaque pratique éducative reflète une prise de position et implique des choix “politiques” bien précis. Que signifie alors d’être responsable en tant qu’acteur de l’EE aujourd’hui ? Dans ce contexte, la conférence de la société civile « Rio+20 » devient le moment opportun pour poser avec acuité la question de la responsabilité des éducateurs en environnement, face aux enjeux conceptuels que posent les défis environnementaux globaux actuels et la crise du système de globalisation économique et financière.

NDLR : Cet article est une version résumée de l’article d’origine. Vous pouvez télécharger ce dernier pour le lire :

Word - 43 ko
La responsabilité des éducateurs à l’environnement au temps du changement climatique
3 pages - FR

[1] Pierre Calame, 2009, Essai sur l’oeconomie, Éditions Charles-Léopold Mayer, p. 12

Date de publication: 22 septembre 2011
Réagir à cet article

Réagir à cet article

Les autres articles du réseau
Mentions légales et crédits | Plan du site | Forum public | Suivre la vie du site RSS 2.0