français | Español | English
 
22-23 septembre 2011

La Responsabilité dans l’Économie : l’héritage de E.F. Schumacher (1911-1977)


Center for Ethics, Université d’Anvers, Belgique

Les crises économique, sociale et écologique mondiale actuelles ont créé un terrain fertile pour revendiquer le besoin d’un texte reconnu internationalement qui énonce les responsabilités humaines : une conférence qui se penche sur cette problématique...










Conférence Annuelle Internationale du European SPES Forum, organisée par le Center for Ethics, Université d’Anvers, en collaboration avec le Business Ethics Center, Université Corvinus, Budapest, et la Fondation Charles Léopold Mayer



Intervenants principaux : Stewart Wallis, directeur général de la New Economics Foundation et directeur du New Economics Institute (la E.F. Schumacher Society) et Luigino Bruni, Faculté d’Économie, Université de Milan-Bicocca

Les crises économique, sociale et écologique mondiale actuelles ont créé un terrain fertile pour revendiquer le besoin d’un texte internationalement reconnu qui énonce les responsabilités humaines. Une Charte des responsabilités humaines a été lancée comme pré-texte par la fondation internationale, Fondation Charles Léopold Mayer. Il s’agit d’un instrument de dialogue et d’un texte en évolution. Le réseau European SPES relève ce défi et produit des documents de réflexion. Le 100e anniversaire de la naissance d’E.F. Schumacher est une occasion idéale de lancer cette discussion particulière sur la responsabilité. Il nous invite à redécouvrir l’auteur de Small is Beautiful (1973) et sa philosophie de la responsabilité telle qu’élaborée dans son Guide for the perplexed (1977). Dans sa dernière publication, Good Work (1979), Schumacher a été un des premiers économistes à intégrer les principes de la Responsabilité Sociale des Entreprises et la Durabilité (RSED).

Thèmes d’intérêt :

  1. Une confrontation entre une économie à la mesure de l’homme telle que présentée dans le livre de Schumacher Small is Beautiful avec l’état actuel de l’économie et des entreprises, intégrant la responsabilité.
  2. Exploration du rapport entre la RSED et ses développements actuels avec la publication de Schumacher, Good Work.
  3. Redécouverte de l’axe éthique et spirituel derrière la responsabilité comme esquissé par Schumacher dans son Guide for the perplexed.

Nous attendons des contributions d’une grande diversité de perspectives universitaires et professionnelles. Les thèmes d’intérêt possibles ne sont pas limités à la description ci-dessus mais doivent être mis en relation avec la Charte des responsabilités humaines. Les interventions se référant à une des publications de Schumacher sont particulièrement bienvenues.

Comité scientifique : Luk Bouckaert (K.U.Leuven) ; Luigino Bruni (Université de Milan) ; Henri-Claude de Bettignies (INSEAD, Fontainebleau) ; Hendrik Opdebeeck (Université d’Anvers) ; Diana Schumacher (cofondatrice de la Schumacher Society) ; Mike Thompson (CEIBS, Shangaï) ; Luc Van Liedekerke (Université d’Anvers) ; Laszlo Zsolnai (Université Corvinus, Budapest)

Résumés des interventions : Ceux-ci doivent parvenir au Comité scientifique au plus tard le 15 janvier 2011 (Hendrik Opdebeeck et zsolnail at mail.interware.hu). On demande aux participants de fournir un résumé détaillé de leur projet d’intervention (environ 500 mots) accompagné d’une courte note biographique (200 mots) comprenant le/s adress(es) e-mail de l’/des auteur(s).

Notification d’acceptation d’une intervention : elle sera fixée au plus tard le 28 février 2011. L’acceptation d’intervention ne sera définitive qu’à la réception de l’intervention au complet au plus tard le 15 mai 2011 et à condition qu’au moins un auteur soit inscrit à la conférence. Une sélection des interventions sera publiée par Peter Lang.

Date de publication: 12 janvier 2011
Réagir à cet article

Réagir à cet article

Les autres articles du réseau
Mentions légales et crédits | Plan du site | Forum public | Suivre la vie du site RSS 2.0