Español | français | English
 

Charte universelle des responsabilités humaines : vos remarques s’il vous plaît !

Le texte qui suit est une proposition du réseau « Droits et responsabilités » pour une Charte universelle des responsabilités humaines. Nous avons besoin de vos contributions !

La Charte Universelle de Responsabilités Humaines a pour objectif de construire des cultures de responsabilité en générant de larges débats et une conscience des impératifs d’intérioriser le concept et les pratiques des responsabilités afin de stimuler des rapports sains entre les êtres humains, entre les sociétés et entre l’humanité et les écosystèmes pour constituer un nouvel ordre mondial durable.

Nous soumettons ce texte au débat public, alors n’hésitez pas à nous livrer vos observations et vos commentaires.

Photo : Smokey Skies par Alby Headrick

Date de publication: 1er juin 2011
Réagir à cet article (1 reaction forum)
  • quelques remarques de lecture... amicale
    par Pierre Caro, 22 août 2011 07:44

    Mon sentiment premier est que de nombreux points soulignés appartiennent à la lecture de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.
    Mais je reste prudent sur ma lecture compte tenu qu’il s’agit d’une transcription et que le texte original peut comporter des différences d’interprétation que je suis dans l’incapacité à d’apprécier.

    Mes remarques, Sudha, doivent être prises avec circonspection.

    § 1 l’existence même de la vie sur notre planète. L’existence même des êtres vivants sur la planète

    … la pollution, le changement climatique ; Nous ne sommes pas entièrement la cause des changements climatiques, la planète vit sa vie sans s’occuper de nous.

    …. que la civilisation humaine continue.... elle ne le pourra qu’à la condition d’un équilibre avec les autres êtres vivants et éléments constituant nos environnements

    § 2 …. nous assistons à la désintégration des communautés, des systèmes... mais de nouvelles formes se créent, voir Facebok, Twitter... et autres communautés, les associations, les fondations...., avec de nouveaux contenus, de nouvelles règles de respect mutuel....
    Les connaissances commencent plus tôt, sont plus nombreuses, impliquent plus directement des conséquences insoupçonnées et sur le plus long terme...

    Beaucoup des institutions sociales sorties du passé.... les institutions c’est nous. Ce n’est pas mon ordinateur qui fait des erreurs, pas plus que ma mairie ou ma caisse de retraite. Ce sont moi et mes voisins qui y travaillons, les responsables.

    …. l’avenir de nos enfants... , je prétends être le premier responsable.

    …. préférant les gains à court terme et la durabilité à long terme. Il est des gains à court terme
    qui font progresser le monde dans la santé, l’hygiène, l’éducation, la paix... chaque pas fait dans le bon sens peut être enrichissant immédiatement.

    Sur les conditions structurelles qui encadrent la plus grande part de nos vies. C’est pourquoi j’attache autant d’importance au rôle et à la place possibles des retraités dans la société. Ils représentent 1/3 de la population en âge de produire (dans les pays occidentaux) et 1/2 des consommations. Ce n’est pas rien. Au niveau mondial il semble que même dans ton pays les plus de 60 ans vont être 2, voir 3 fois plus nombreux qu’ils ne sont aujourd’hui. Les conditions structurelles doivent en tenir compte aujourd’hui. C’est aussi pourquoi je défends avec autant d’espoir dans l’avenir, le fait que les retraités doivent devenir de vrais nouveaux professionnels capables de participer à la construction de ce nouvel ordre mondial, d’une façon professionnelle.

    ...de ses actions dans tous les champs d’effort humain. C’est la raison qui me pousse à considérer le temps de la retraite comme une deuxième chance, durant vingt, trente ans et plus (je répète) d’entreprendre une autre éthique et d’autres responsabilités professionnelles, le retraité est son propre employeur, il n’a plus à craindre les sanctions de privation d’emploi ou de salaire, il n’est plus soumis aux vindictes d’une hiérarchie plus ou moins compétente. C’est une grande richesse que l’on ne peut plus laisser mourir.

    Chère Sudha, j’ai passé 500 mots et Marina ne va pas être contente après moi.
    Alors pour la suite, si tu le veux, je te dirais dans un autre document mes sentiments avec beaucoup d’amitié et de respect pour le grand travail que tu as produit.

    Répondre à ce message

Réagir à cet article

Mentions légales et crédits | Plan du site | Forum public | Suivre la vie du site RSS 2.0